Konik polski

Konik polski ? Vous en avez forcément déjà vu ! Ne serait-ce que sur des peintures rupestres de la Préhistoire. Il s'agit bien de ces petits chevaux sauvages, d'origine polonaise à la robe souvent marquée d'une ligne foncée sur le dos. Sur l'île du Girard, près de Dole, on peut voir de vrais Konik polski. A condition de ne pas les déranger, car leur rôle est d'importance : ces gloutons herbivores contribuent à favoriser la biodiversité du lieu, une enclave d'une centaine d'hectares entre Doubs et Loue. Les petits chevaux rustiques y pâturent toute l'année. Sauf quelques jours par an, où ils sont déplacés sur une digue insubmersible et clôturée afin de les protéger lors de la montée des eaux. Là, ils sont souvent rejoints par des chevreuils et sangliers.

L'île du Girard, accès par le village de Gevry près de Dole

Un lieu insolite du Grand Dole issu du ''Petit précis de curiosités le long de la ligne TGV''. Un ''dictionnaire de curiosités'' signé Blandine et Philippe Sauter, aux éditions Néo éditions, qui ont exploré durant plusieurs mois les 12 agglomérations de la métropole Rhin-Rhône à la recherche de lieux insolites ou marquants par leur originalité. Sur les 250 lieux sélectionnés, 21 sont dans le Grand Dole.