Ligne à Grande Vitesse (LGV)

Le Grand Dole favorable à une branche sud de la LGV Rhin-Rhône

La branche Est bientôt terminée, les délégués ont voté largement fin 2009 (64 voix pour, 16 contre, 10 blancs ou abstentions) en faveur d’une motion de soutien à la branche Sud de la LGV Rhin-Rhône.

La Branche Sud constitue, avec la Branche Est et la Branche Ouest, l'une des trois composantes du projet de Ligne à Grande Vitesse (LGV) Rhin Rhône. Sa position sur un corridor Nord- Sud européen lui permet de répondre aux trois enjeux suivants :

  • Réaliser un maillage efficace des réseaux européen et français à grande vitesse

À l'échelle européenne, la Branche Sud constitue un maillon manquant stratégique du réseau à grande vitesse entre l'Europe du Nord et l'arc méditerranéen, jusqu'en Espagne. C’est pourquoi l’Union Européenne a retenu cet axe parmi les projets prioritaires du réseau transeuropéen de transport. À l’échelle de la France, elle offre des gains de temps de parcours importants entre le Grand Est de la France (Alsace, Bourgogne, Franche Comté et
Lorraine), et la région Rhône Alpes. À titre d'exemple, le temps de trajet entre Dole et Lyon devrait êtres inférieur à 1 heure, contre 2 heures 30 aujourd'hui.

  • Permettre d'acheminer le transport ferroviaire de marchandises européen et français

La Branche Sud est située sur un corridor européen majeur de transport de marchandises. On estime que
60% du transit de fret ferroviaire en France circule déjà sur ce corridor, entre le Bénélux ou l'Allemagne et l'Italie ou l'Espagne. Ce sont notamment ces flux internationaux qui ont vocation à croître. Le projet contribue à améliorer l'acheminement des trains de marchandises, en libérant de la capacité sur les voies ferrées existantes. Réseau Ferré de France étudie également la Branche Sud comme une ligne nouvelle mixte (permettant la circulation des trains de voyageurs à grande vitesse et des trains de marchandises).

  • Renforcer la desserte des territoires concernés

La Branche Sud améliore la desserte des principales agglomérations, et facilite l'accès à Lyon et à son aéroport Saint-Exupéry. Ces nouvelles relations permettent d'organiser, avec les Régions, les correspondances utiles entre TGV et TER. La réalisation du projet permet également de mieux utiliser les lignes existantes pour les circulations TER, en libérant de la capacité. Le Grand Dole affiche donc désormais clairement son attachement à la réalisation de cette branche sud, sans oublier de poser ses conditions. La première étant la création d’une gare nouvelle sur le bassin dolois en interconnexion avec les lignes existantes. Une des conditions qu’il défend au sein de l’association pour l’aménagement de l’axe Nord-Sud de la LGV Rhin-Rhône, que le Grand Dole a contribué a créer fin 2009.

Contact

Service transport
du Grand Dole

tél. 03.70.58.40.10
service.transport@grand-dole.fr

http://sud.lgvrhinrhone.com/

Actualités

L’adhésion à l’association pour l’aménagement de l’axe Nord-Sud de la LGV Rhin-Rhône validée

Dans le prolongement de la motion de soutien à la branche sud de la LGV Rhin-Rhône adoptée en conseil de communauté le 15 décembre 2009, les délégués communautaires ont validé leur adhésion à l’association pour l’aménagement de l’axe Nord-Sud de la LGV Rhin-Rhône. Une association créée à Dole le 23 novembre 2009, à l’initiative de Jean-Louis Fousseret. L’association aura pour objectif de porter les convictions des territoires français et suisses desservis par le TGV Rhin-Rhône et d’être un interlocuteur réel des pouvoirs publics pour une réalisation prioritaire de la branche Sud de la LGV Rhin-Rhône. L’association est co-présidée par Jacques Pélissard, Maire de Lons-le-Saunier, Jean-Louis Fousseret, maire de Besançon et Jean-François Debat, Maire de Bourg-en-Bresse.

Les membres fondateurs de l'association pour l'aménagement de l'axe Nord-Sud de la LGV Rhin-Rhône
cliquez pour agrandir l'image Les membres fondateurs de l'association pour l'aménagement de l'axe Nord-Sud de la LGV Rhin-Rhône