DÉMOUSTICATION

La Communauté d’Agglomération du Grand Dole s’est engagée depuis plusieurs années dans une campagne de lutte contre la prolifération des moustiques. Le périmètre d’action a été défini en rapport avec la nuisance constatée et suivant les demandes des communes riveraines du Doubs ou de la Loue. Actuellement 14 communes bénéficient de ce service.

cliquez pour agrandir l'image

VIE DU MOUSTIQUE

Derrière le mot moustique se cache une grande variété d'espèces. Dans la plaine du Jura on ne dénombre pas moins de 26 espèces différentes. Elles présentent des différences d'habitat, de comportement et des périodes de développement distinctes.
Cependant, toutes ces espèces ont un cycle de développement similaire. On observe 2 périodes :
- Une phase aquatique, qui est celle du développement larvaire et nymphal, exclusivement dans des eaux dormantes en milieu naturel (bras morts, prairies inondées, trous d’eau,…) ou en milieu artificiel (regards, ancienne fosse, divers récipients de collecte d’eau, …)
- Une phase aérienne, pendant laquelle l'adulte vole et s'accouple.

Seule la femelle, après voir été fécondée, pique et se gorgeant de sang récupère ainsi les protéines indispensables à la maturation de ses œufs.
Pour que le moustique puisse proliférer, 2 facteurs sont indispensables :
- La présence d'une eau stagnante,
- Une température minimum.

La durée de vie du moustique peut atteindre plusieurs mois et son rayon d'action peut s'étendre jusqu'à 15 km.

LUTTE CONTRE LA PROLIFÉRATION

La collectivité a souhaité mettre en œuvre une lutte qui ait le moins d’impact sur l’environnement, le choix s’est donc porté sur la lutte anti-larvaire biologique qui présente de nombreux avantages : localisation ciblée des traitements, utilisation d’un produit de traitement spécifique aux larves de moustique et non rémanent.
Le produit utilisé est le Vectobac® WG, c’est une formulation de Bti (Bacillus thuringiensis var israelensis) en granulé dispersible.

Un technicien est chargé de la mise en œuvre de cette opération. Cela consiste en différentes tâches et uniquement en milieu naturel :
- recherche, inventaire et cartographie des gîtes à larves de moustiques
- suivi de l’hydrologie et de la météorologie
- suivi des éclosions et identification des espèces (car tous les moustiques ne piquent pas l’homme)
- réalisation des traitements biologiques anti-larvaire
- entretien des accès aux gîtes.

VOUS POUVEZ AGIR CHEZ VOUS POUR ÉVITER LA PROLIFÉRATION

Pour cela quelques gestes simples :

- Vider tous les récipients qui accumulent de l’eau, dans la cour, le jardin ou autour de la maison. Les retourner, les mettre à l’abri, ou les éliminer.
- Ne conserver aucun récipient, objet, appareil inutile autour de la maison.
- Couvrir les fûts avec un tissu, une toile moustiquaire.
- Vider et nettoyer les dessous de pots 1 fois par semaine.
- Renouveler l’eau des abreuvoirs des animaux.
- Vérifier régulièrement l’état de la gouttière et s’assurer que l’eau s’y écoule normalement.

cliquez pour agrandir l'image